Conduite du changement : restons statiques pour mieux avancer.

Publié le 3 Février 2017

L'année se termine et déjà les projets pour l'année prochaine se multiplient pour les entreprises : changements d’organisations, d’ERP, mutualisations de fonctions "support"… Et la même question partagée par tous : comment faire pour que nos équipes restent enthousiastes et soient actrices du changement tout en préservant leur qualité de vie au travail ?

Cette question résulte d’un constat peu évoqué : si certains salariés résistent au changement de manière active (grève par exemple) ou passive (faire semblant d’utiliser les nouveaux outils et dissimuler qu’on fait comme avant) c'est parce qu'ils ne cessent de changer depuis des années et ils sont éreintés par la fréquence de ces changements. La capacité à s’adapter à nouveau semble être en panne. Sur une même année, telle entreprise a mis en place trois changements d’organisations, telle autre a fusionné deux fois des équipes et la troisième change à nouveau son ERP à la suite de l’échec du dernier, installé l'an dernier. Ce phénomène appelé « change fatigue » s’explique par le fait que la multiplicité de changements finit par créer une perte de repères telle que les équipes ne savent plus ce qu’on leur demande, ni comment le faire et que même les porteurs du projet s’épuisent.

La suite sur : https://www.linkedin.com/pulse/conduite-du-changement-restons-statiques-pour-mieux-avancer-chignard

 

Rédigé par Adrien CHIGNARD

Commenter cet article