Managers : pour embarquer votre équipe, râlez.

Publié le 3 Février 2017

« Si tu veux les convaincre et leur donner envie, sois toujours positif et garde le sourire, c’est la recette du succès »

Je ne sais pas pour vous mais cette recette m’a toujours semblé un peu suspecte. Quand on nous annonce une mauvaise nouvelle au travail, rester positif et garder le sourirealors qu’on ressent de la tristesse ou de la colère me paraît aussi difficile que contre productif. Il faudrait donc faire semblant pour embarquer son équipe. Est ce à dire qu’un bon manager est enthousiaste 100% du temps ?

Le mythe des émotions sur commande

Ce qui assez étonnant c’est de penser que les états émotionnels se décrètent : « sois heureux, souris, arrête d’être triste ». Qui peut croire qu’il suffit de souhaiter une émotion pour la ressentir instantanément ? 

C’est oublier que l’émotion est la conséquence d’une perception : j’ai peur parce qu’on m’a annoncé une réorganisation, je suis heureux parce qu’on m’a félicité pour mon travail.  Demander à quelqu’un de se montrer enthousiaste alors qu’il a des doutes, c’est le forcer à mentir. C’est imposer un « surface acting » particulièrement nocif pour la santé, une dissonance émotionnelle (l’opposition entre ce que je ressens et ce que j’exprime). Imposer à un manager de feindre la conviction revient à ne pas le respecter. C’est le priver de reconnaissance existentielle : celle qui le considère comme un être humain, pas juste comme un passe-plat.

La suite sur : https://www.linkedin.com/pulse/managers-pour-embarquer-votre-équipe-râlez-adrien-chignard

Rédigé par Adrien CHIGNARD

Commenter cet article